Stage d’été 26 juillet au 1er août midi

STAGE D’ETE : Dates : du 26 juillet soir au 1er aout midi                                                                                                 Lieu : Loire Atlantique                                                                                                                                    Titre : Stage écriture et Corps sensoriel                                                                                                  Thématique : la visée du stage est de constituer un recueil de poèmes évocateurs de certaines personnes qui ont marqué en bien le cours de nos vies, et de partager ces poèmes. Des jeux corporels et collectifs, des temps de relaxation, et des improvisations avec un nez rouge alterneront avec l’écriture. Nous souhaitons que ce stage soit un temps de ressourcement et de cheminement, de création artistique, et de vie-joie. Les pensées du philosophe et poète F. Cheng, pourront nous accompagner. A la fin du stage, nous partagerons notre travail avec des ami-e-s spectatrices-eurs invité-e-s, lors d’une présentation mêlant nos poèmes à des jeux corporels.    

Transformer ses émotions en énergie avec le T’chi clown

Article du Progrès (2012/09). Cliquez sur le titre de l’article pour accéder au document original. Edmond Morsilli tisse la toile d’un personnage de clown alternatif. Un clown au nez rouge, comme il se doit, mais dont le seul objectif est «d’explorer son imaginaire corporel et sa créativité dans la détente et le plaisir ». Ce T’chi clown est un personnage qui improvise et qui transforme ses ressentis et émotions en énergie (le t’chi) de jeu (le clown). Ainsi se déroulent les ateliers et les stages, au fil desquels les participants se libèrent peu à peu du carcan des conventions. Non sans se référer à des codes de jeu simples et précis. « Chaque atelier est un événement unique» précise Edmond Morsilli qui prévoit, pour cette nouvelle saison, d’avoir une équipe qui se produise devant un public. L’an dernier, l’expérience avait été tentée avec succès. Grâce, en partie, aux mots, aux accessoires et aux musiques qui ont fait leur apparition sur la scène des ateliers. Grâce, aussi, à l’alternance de groupes et de solos, mettant en exergue les univers de chacun.